lundi 8 juin 2015

Recruteurs : N'ayez pas peur de dire NON, les candidats vous en seront gré !




Chers recruteurs,

Avez-vous un jour été candidat ? Il faut dire que certains d'entre vous l'ont oublié ! Il est peut-être loin le temps où vous avez dû envoyer un CV et une lettre de motivation pour  vous mettre en avant et décrocher un entretien. Il faut dire qu'à l'époque, pour les plus anciens d'entre vous (dont je fais partie), vous avez connu l'envoi d'un courrier postal et l'attente interminable avant de recevoir un coup de fil (fixe car, n'oubliez pas que le portable n'existait pas !) vous proposant cette première porte qui s'ouvrait : l'entretien.

Ça, c'était il y a trente ans... avant l'avènement du mail, du téléphone portable, sensé nous rendre plus rapidement disponible et des temps de réponse quasi instantanés. Et aujourd'hui ? Rien n'a changé : le candidat est toujours entrain d'attendre devant son téléphone (portable). Oh, bien sûr, il a plus postulé, a plus d'informations sur vous et votre entreprise et peut plus facilement définir ce que vous voulez entendre.

Et vous ? Vous aussi, vous avez évolué : au lieu de recevoir une cinquantaine de courriers, vous recevez 500 mails que vous devez trier, à moins que votre ATS ne le fasse à votre place... Vos responsabilités sont plus grandes, surtout en temps de crise : un recrutement raté coûte cher et le rôle qu'on vous a confié n'est plus celui d'un responsable du personnel. Vous êtes centre de profit, même si on ne vous en accorde pas toujours le titre.

POURTANT, une seule chose n'a pas changé : le temps d'attente du candidat devant son téléphone. Et il en a marre d'attendre ! Alors il vous relance, il essaye de construire une relation avec vous par tous les moyens, parfois maladroitement : en vous demandant en contact sur votre Viadeo, votre Linkedin, votre Twitter... ou même Facebook ! Et là, vous êtes mal...

Alors, pour se débarrasser de lui ou d'elle, vous lui envoyez un mail ou un courrier négatif parce que vous ne souhaitez pas qu'il puisse s'introduire dans votre vie... Avez-vous pensé que cette personne se fiche complètement de votre vie privée ? Ce qu'elle souhaite avant tout, C'EST D'AVOIR UNE RÉPONSE ! Même négative ! Combien de recruteurs ai-je rencontré qui se sont déclarés surpris de recevoir un mail de remerciement suite à une réponse négative ? Je ne le suis pas. 

Même si cela peut être vécu comme un échec, chaque candidat qui reçoit une réponse négative peut se permettre de passer à autre chose. Comme une histoire d'amour, en somme !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire