mardi 26 août 2014

Faut-il standardiser le processus d'Onboarding ?

http://1.bp.blogspot.com/-f7W8R74blf0/Tb693DlO9nI/AAAAAAAAABY/GgmzNwZJqVA/s1600/bonhomme+accueil.png

Une étude de 2011 disait que 65 % des entreprises n'avaient pas de processus d'Onboarding. Mais combien de structures ont créé "quelque chose", même s'il n'est pas formalisé ? Je me suis posé cette question parce que certains établissements, même s'ils ne parlent pas d'intégration des collaborateurs, le pratiquent au quotidien. Accueillir fait partie des valeurs, même s'ils n'en ont pas conscience !

Parfois, je remets en cause ma définition de "Onboarding" : si on avait pu parler d'"Intégration", la notion d'Onboarding est plus large. Il s'agit en effet d'attirer, d'accueillir et d'intégrer les nouveaux collaborateurs. De ce point de vue, l'intégration n'est que la partie finale du processus d'Onboarding.

Or, cette partie-là n'a peut-être pas besoin d'être formalisée. Vous imaginez, vous, le manager entrain de réciter le processus d'accueil d'un nouvel arrivant ?! Plus sérieusement, il faut tout de même laisser une part d'humain dans cet accueil. C'est ce qui fait que le nouveau salarié va se sentir chez lui.

Néanmoins, la standardisation du processus devient nécessaire sur certaines parties. Effectivement, l'objectif est avant tout que TOUT LE MONDE soit accueilli et intégré de la même façon ! Pour cela, standardiser le processus est plus facile. Ainsi, la construction de la marque employeur participe à cette évolution :

  • Comment traite-t-on l'expérience candidat ?
  • Comment communique-t-on avec les futurs candidats ?
  • Quels sont les étapes à franchir lors d'une arrivée le premier jour ?...
Le (la) Responsable du Onboarding sera donc le (la) garant(e) de la mise en place de ce processus en mettant à contribution les différentes parties prenantes qui sauront ajouter de l'humain dans leur façon d'attirer, d'accueillir et d'intégrer chaque personne au sein de l'entreprise.