lundi 5 mai 2014

L'intégration avec comme but la fidélisation, est illusoire !


Il est loin le temps de l'illusion selon laquelle le but d'un processus d'intégration était de fidéliser ses collaborateurs ! Selon une étude publiée par Silkroad et, à la question "Quel est pour vous le principal avantage d'un programme de Onboarding ?", les interrogés répondent : 
  • 40% : Favoriser le sentiment d'appartenance.
  • 25% : Rendre les nouveaux employés productifs plus rapidement.
  • 16% : Améliorer la socialisation des nouveaux arrivants.
  • 12% : Augmenter le taux de rétention des collaborateurs.
  • 4% : Automatiser les tâches administratives.
  • 4% : Autre.
Si la fidélisation n'a pas disparu, la notion de productivité revient sur le devant de la scène. Ce qui n'est, finalement, pas si illogique :
  • L'entreprise ne peut plus proposer un travail à vie : les différents plans sociaux des grandes structures en sont une preuve éclatante et celles-ci ne peuvent plus s'engager sur un programme qu'elles ne pourront pas tenir.
  • Les entreprises ne peuvent pas toutes proposer une évolution de carrière pour tous les collaborateurs en interne : la multiplication des bilans de compétences payés par l'employeur montre à quel point cette évolution peut être bénéfique ailleurs.
  • L'entreprise doit recentrer son activité première (dégager des bénéfices) tout en gardant une relative stabilité aux yeux de leurs clients internes et externes.
La notion de bien-être dépasse celle de la fidélisation. Le but n'est plus d'être "comme dans une famille", avec ses avantages et ses inconvénients, mais plutôt d'y être bien et ce, quel que soit le temps qu'on y passera ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire