lundi 28 avril 2014

Storytelling : Toute une histoire !


Storytelling : Quand j'ai entendu ce mot pour la première fois, c'était en communication RH. J'étais en cours et le but était de nous expliquer comment la différence entre la marque et les collaborateurs qui la fabriquent est infime. Pour moi, ce mot apparaissait comme une évidence : j'ai toujours su raconter des histoires (ma formation initiale en littérature a dû m'y aider...) et j'aime les belles histoires !

Cependant, si elle est romancée, l'histoire doit apparaître vraie ! A cela, deux écueils :
  • D'une part, l'histoire ne peut se dédouaner des échecs de l'entreprise (et les adversaires ou les consommateurs mécontents n'oublieront pas de vous le rappeler !).
  • D'autre part, les clients internes (autrement dit les collaborateurs) sont peut-être les pires ennemis de votre marque, en particulier si vous ne communiquez pas, si vous ne valorisez pas leur travail ou... si vous essuyez plusieurs échecs !
Les chevaliers qui défendent votre forteresse sont nombreux : managers, acteurs de la communication (les community managers sont les nouveaux soldats 2.0) ou acteurs des Ressources Humaines. Ils doivent défendre à la fois des attaques extérieures, mais aussi (et surtout) internes. Si la famine (plan social) ou la perte de confiance font surface, votre population se retournera contre vous ! Quitte à prendre votre place !

Les collaborateurs des entreprises ne sont pas dupes : ils savent que tout n'est pas rose (surtout en ces temps de crise). Alors, les faire rêver, pourquoi pas... mais les tromper, NON !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire